WE COULD BE HEROES

Le parcours du héros est un récit universel que l'on retrouve à oeuvres de travers toutes les. « We could be Heroes » propose au visiteur de découvrir ces différentes étapes à travers un dispositif interactif mettant en parallèle les héros classiques avec les héros de la culture populaire.

Scénario utilisateur

Le prototype est installé au centre de la galerie des sculptures du Musée des Beaux-Arts de Lille.

Sur une table de jeu, le visiteur est invité à découvrir par l’intermédiaire d’un quizz, les 6 étapes qui jalonnent la formation d’un héros. Chaque étape lui est exposée par un héros de fiction appelé Raph Ordinaire (R.O) créé pour accompagner le visiteur dans son cheminement.

Après le texte de présentation de l’étape de la vie du héros, deux images accompagnées de deux descriptions de héros de la culture populaire contemporaine sont présentés.

 

Le visiteur est alors invité par l’intermédiaire d’une phrase descriptive à retrouver la sculpture de la galerie qui fait référence à la même étape de construction du héros. Il doit donc déambuler et observer les sculptures de la galerie afin de trouver le héros concerné.

Une fois retrouvé, il doit relever son nom et venir chercher la carte correspondante sur la table. Il la place alors dans un emplacement prévu à cet effet. S’il a tort, rien ne se passe. S’il a juste, un bruit d’applaudissements se déclenche, suivi d’une voix explicative concernant le héros sculpté en question.

Intentions & Processes

Lorsque nous avons commencé à discuter des termes de “héros”, “héroïnes” et “super-héros”, ce qui nous venait à l’esprit était l’intemporalité du terme qui pouvait aussi bien s’appliquer à un héros antique, qu’à un héros de Comics ou de films contemporains.

L’idée d’une mise en parallèle entre héros anciens et héros contemporains nous est donc apparu comme une évidence très rapidement.

Puis nous avons cherché à comprendre ce qui définissait un héros et par quelles étapes un héros passait pour devenir un héros. Comment un personnage ordinaire peut-il se transformer en figure mythique ?

Notre idée était donc d’exposer ces étapes fondatrices au visiteur afin de proposer une nouvelle grille de lecture des œuvres du Musée. Nous avons fait le choix de nous concentrer sur la galerie des sculptures, où un grand nombre de héros et d’héroïnes étaient représentés. De plus, nous ne voulions pas perdre le visiteur dans le musée, de peur de perdre également le discours autour du héros.

La définition de la forme même de notre prototype a été plus longue. En effet, nous voulions un dispositif ludique et participatif pour le visiteur. Nous nous sommes entendu sur une table centrale à placer au centre de la galerie, afin de conserver un regard sur les sculptures. 

Nous avons cherché une manière de faire passer l’information auprès du visiteur, sans qu’il soit passif, mais au contraire pour qu’il aille lui même chercher l’information auprès des sculptures. 

Concernant les étapes de formation du héros, nous avons réussi à en dégager 6 fondatrices, à mettre en parallèle avec 12 héros contemporains : 

Etape 1 : La vie ordinaire et l’appel à l’aventure = comment l’individu lambda sort de sa routine grâce à un individu qui le pousse à partir, à faire face à ses responsabilités et à l’inconnu // Héros contemporains : Raiponce et Bilbo

Etape 2 : Début de la quête, le point de non-retour = franchissement du seuil du monde connu vers le monde inconnu en vue d’accomplir une mission // Héros contemporains : Peter Parker et Néo 

Etape 3Les épreuves = Confrontation à diverses épreuves à l’issu desquels le héros ressort plus fort // Héros contemporains : Dorothy et Astérix et Obélix 

Etape 4 : Les amis, les amours… les alliés = Un héros n’est jamais seul, il a dans sa quête pour le soutenir des alliés et des figures complémentaires prêtes à se sacrifier pour lui // Héros contemporains : Sam Gamegy et Gale Hawthorne 

Etape 5 : La résolution dans le combat final = Le héros sort vainqueur d’une confrontation finale // Héros contemporains : Luke Skywalker et Wonder Woman 

Etape 6L’Apothéose = Retour dans le monde connu après ce voyage, le héros est transformé, fort d’une nouvelle expérience et donne du sens à son cheminement // Héros contemporains : Lucky Luke et San Goku Super Saïyen

 

Outils et techniques

We Could be Heroes est un dispositif dont la structure est un plateau en bois peint posé sur une structure de caisses de transport d’oeuvres d’art en bois trouvées dans les réserves du musée des Beaux-Arts de Lille.
Les textes explicatifs, au nombre de six sont en bois fin gravé à la découpeuse laser. Des illustrations sont imprimées et collées sur les cartels.
La partie interactives est gérée par un PC windows caché sous le plateau. Il commande les lecteurs NFC et un arduino.
Les lecteurs NFC, au nombre de trois, permettent de reconnaître les cartes réponses du dispositif.
L’Arduino commande 3 Leds, s’allumant lors de bonnes réponses et un servomoteur levant un drapeau à la fin de la partie.
Les cartes-réponses sont en bois gravé et découpé au laser. Une carte NFC est intégrée dans ces cartes. Elles sont reliées par un câble en acier à la table pour éviter que celle-ci ne soit arrachées.

Expérience

Par manque de temps, le prototype n’a pas pu être finalisé comme nous le désirions. Les planches de bois explicatives, ont été remplacées par des textes imprimées sur du papier et le drapeau n’a pas pu être mis en place non plus.

De plus, nous avons fait le choix, par manque de temps toujours, de ne se concentrer que sur 3 des 6 étapes de construction du héros. Nous les avons toutes bien représentées, mais seules 3 fonctionnaient de manière électronique.

C’est pourquoi notre prototype peut être amélioré et développé si nous disposions de plus de temps.

L'équipe

  • Agathe Bergerie : Contenus
  • Aude Chaufourier : Communication
  • Hervé Dansart : Fabrication
  • Marion Girard : Médiation et usages
  • Thibault Guillaumont : Coach
  • Jean-Pascal Marron : Graphisme
  • Arnaud Waels : Codeur