ART Telecom

ART Telecom vous propose d'échanger avec un visiteur d'un autre musée. Deux cabines téléphoniques placés dans chaque musée face à une œuvre vous permettront d'instaurer ce dialogue. Partagez vos impressions, recherchez des points communs, et allez contempler l’oeuvre qu’on vous a décrite en vrai ! Créons du lien, entre les visiteurs, les œuvres, et entre les musées !

Scénario utilisateur

Notre dispositif est composé de deux cabines téléphoniques interconnectées par un dispositif de communication audio, placées face aux œuvres que nous proposons comme support d’échange aux visiteurs. Les deux cabines téléphoniques sont placées dans deux musées différents face à deux œuvres choisies pour leur complémentarité ou leur sens commun. Dans chacune des cabines, un visiteur peut soit initier l’appel, soit le recevoir. Lorsqu’un visiteur initie l’appel, il déclenche une sonnerie de l’autre côté.

Un visiteur (A) s’installe dans la cabine et écoute une consigne au téléphone lui indiquant ce qui va se passer. Un autre visiteur (B) tout aussi prêt à participer à l’expérience dans le musée (B) lui répondra. Des consignes sont affichées et diffusées en audio pour guider les participants et favoriser le dialogue. Leur échange téléphonique leur permettra de décrire chaque œuvre à l’autre visiteur au bout du fil. Ensemble ils pourront partager leurs impressions et l’émotion que leur suscite l’œuvre face à laquelle la cabine est placée. Un dialogue s’instaure entre pairs. La recherche de points communs est un prétexte à un échange dont la richesse et la profondeur ne dépendra que de la relation qui se créera.

Afin de faciliter le dialogue, une aide est proposée dans chaque cabine sous la forme d’un bottin téléphonique. Ce guide propose une aide progressive dévoilant des élément contextuels de présentation de chaque œuvre, les questions à se poser lorsque l’on regarde une œuvre et des mots-clés thématiques pour penser à des éléments de dialogue, les points communs identifiés par l’équipe de médiation muséale et une représentation de l’œuvre distante (mais masquée sous un volet pour ne pas la révéler par accident en feuilletant le guide) si le visiteur souhaite la voir à l’issue de l’échange.

A l’issue de l’échange, on pourrait aussi imaginer que les visiteurs puissent se montrer mutuellement le tableau à l’aide d’une tablette, comme une fenêtre ouverte sur l’autre musée.

Intentions & Processes

Outils et techniques

Pour les deux cabines : support en bois composé de deux panneaux, un toit, une tablette pour poser le combiné et le guide.
Pour le dispositif technique : deux hauts-parleurs raccordés à deux tablettes qui servent de combiné téléphonique. Les tablettes sont reliées en réseau pour mettre la communication entre les deux visiteurs.

Le matériel nécessaire :

  1. Un hub USB pour alimenter une tablette et un petit HP, le HUB est relié au secteur (prise à proximité)
  2. Une tablette Samsung du musée, reliée au HUB via un câble USB/micro-USB
  3. Un petit HP relié à la tablette avec un câble audio et relié au hub USB avec un câble USB/micro-USB

Les deux tablettes sont reliés en permanence via skype.

 

Expérience

Après sa disparition de nos rues, la cabine téléphonique se retrouve au musée pour raconter un tableau à un-e inconnu-e… C’est l’expérience que nous avons proposée aux visiteurs du Palais des Beaux-Arts, en faisant dialoguer deux œuvres par la médiation des visiteurs. Cette médiation par un non-spécialiste (même si on peut très bien tomber sur un visiteur féru d’histoire de l’art) est très intéressante nous a dit une béta-testeuse… Elle casse la distance qu’il peut y avoir par rapport aux œuvres, et après ce premier examen attentif, elle donne envie d’en savoir plus sur l’œuvre et d’accéder à un niveau de compréhension plus approfondi auquel on peut avoir accès dans le guide proposé dans la cabine (qui n’a pas été optimisé dans notre prototype).

Les visiteurs ont vécu quelque chose d’inhabituel et ont raccroché avec le sourire. Ils ont apprécié de prendre le temps d’observer et de rentrer dans une œuvre en détail. Ils avaient tous envie d’aller voir l’œuvre qui venait de leur être décrite et cette deuxième partie de l’expérience était aussi plaisante : “Ah c’est marrant, je n’imaginais pas le tableau comme ça !”

La visite au musée est en général une expérience individuelle : « Mettre les gens en connexion dans un espace où personne ne se parle c’est une super idée. » nous a dit une visiteuse après avoir testé le dispositif ART Telecom

L'équipe

Stéphanie Rey : coach
Martin Trillot : médiation et usages
Pauline Dennel : contenus
Margaux Lyonnet : fabrication
Xavier Boissarie : codeur
Marine Carboni : graphisme
Nadia Malmi : communication