Rideau !

Derrière le rideau, le théâtre en temps guerre

Immergé dans une salle de théâtre sur le front de la guerre de 14-18, le visiteur joue le rôle de l'éclairagiste et redonne vie aux éléments du rideau...

Le visiteur arrive devant un rideau de théâtre… il est mis dans l’ambiance d’une salle de théâtre sur le front de la guerre 14-18 (sons de bombardement, brouhaha et discussions des spectateurs…).

Le rideau n’est plus éclairé, il entend les coups de bâtons qui signalent au spectateur le début d’une pièce de théâtre, l’éclairage du rideau s’éteint à part un point lumineux comme les spots d’éclairage de scène.

Le visiteur bouge le spot par le mouvement de sa main pour éclairer certains éléments du rideau… L’élément éclairé va s’éveiller : sons d’ambiance de front, dialogue de la pièce de théâtre, chants…

Jour 1 :

Problématique

–le rideau apparaît comme une publicité
– Trop d’éléments sur le rideau
Intention
•Qu’est-ce que l’objet ? Rideau de théâtre sponsorisé
•Contexte de l’objet : le front, les militaires qui jouent pour des militaires
•Le texte  : potache et créé pour faire rire, un exutoire, phase de détente, raconte la guerre
Principes
•Immersion : 3 coups de théâtre, les bruits de guerre
•Mettre en évidence des parties du rideau qui représentent : guerre, théâtre,
•Ambiance sonore

Jour 2 :

Création du prototype et évaluation du scénario utilisateur

Changement du contenu pour être uniquement centré sur des extraits de la pièce liés aux personnages du rideau

Mise en évidence des contraintes techniques : animations flash longues à réaliser, sons et anims pas lancés en phase…

Final :

Making des enregistrements audios

Making of du projet en images :

http://www.flickr.com/photos/27315496@N05/sets/72157637492573824/

 

 

Une leap motion

Un vidéoprojecteur

Une kinnect

Deux enceintes

Interaction avec la kinnect

Une kinnect est placée au-dessus de la leap motion. Quand personne n’est présent sur l’installation, un son de champ de bataille est joué, à mesure que le visiteur s’approche de l’emplacement de la leap, le son diminue puis plus de son. Quand le visiteur est placé devant la leap motion, un audio (3 coups de bâton + discours de M.Loyal) est joué avec une vidéo. Puis l’interaction avec la leap peut commencer.

 

Interaction entre le doigt du visiteur et la leap motion

Le mouvement du doigt guide un point lumineux sur l’image de sortie du vidéoprojecteur. Des zones dans l’écran sont définies pour déclencher un fichier son et un son vidéo en même temps. Quand le visiteur s’éloigne de la zone le son diminue, la vidéo n’est plus visible.

utilisation de pure data – pd extended

 

Points forts :

Interactivité

Poésie

Tout public

Contenu historique

Met en évidence une autre facette de la Grande Guerre et de la vie des soldats

Points faibles :

Trop peu de contenus Manque de contexte / débat sur le parti-pris du burlesque

La leap est difficile d’apprentissage et très sensibles (d’où télescopage de contenus, dur de maintenir son doigt pendant tout l’audio)

Son trop fort

Ce qu’on aurait voulu faire…

Détourer en lumière et figer la zone du illuminée quand le média est lancé. A la fin du son la lumière redevient poursuite

Manque le dispositif d’entrée : en arrivant dans la salle, le rideau est éclairé, quand le visiteur s’approche le rideau s’éteint

Puis il entend les trois coups qui marque le début d’une pièce de théâtre et le discours d’introduction de M. Loyal Réecrire, peaufiner, ajuster les contenus, le vocabulaire

A l’issu des tests et visite du public

Pour une installation pérenne, une vraie poursuite physique de théâtre permettrait de rendre l’interaction plus évidente autre solution : faisceau de maglite, un capteur de luminosité

Expliquer plus le contexte (cf le pitch fait lors des visites : histoire du rideau, de la pièce…)

Mettre les sons à un niveau acceptable dans la salle où est vu le dispositif

Pourquoi avoir choisi une leap motion ?

Pour créer une interaction très peu utilisée avec le public

D’où viennent les enregistrements ?

Les textes sont consultables sur Gallica :

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6518077q.r=f%C3%AAte+des+loges.langFR

Nous avons enregistré les extraits liés aux personnages visibles sur le rideau. Nous avons aussi cherché les airs de musique sur lesquels certains étaient déclamés

D’où vient le rideau ?

Il a été retrouvé dans une salle du Château

 

 

N’Gouda Prince Ba – Designer d’interaction/développeur

Charline Cesbron-Bazin – Contenu/communication

Emmanuelle Gangloff- Scénographie/fabrication

Cécile Ollier – Designer/Graphiste

Martin Gracineau- Ingénieur son

Claire Jouanneault – Facilitatrice

Marilyne Barisic – Médiation/communication

 

Olivier – Designer

Les commentaire (1) ;

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

fe8828fb3bc4f6602e9beb739519ce5bsssssss