Pot’ring

Un battle de potiers interactif

Une borne d’arcade où des hologrammes de potiers défendent leur création sur un ton humoristique et décalé.
L’utilisateur arrive devant une table où trois reproductions de céramiques sont à disposition dans un réceptacle. Il est invité à en choisir deux afin de les encastrer dans deux socles, derrière le réceptacle.
Grâce à une connectique différenciée sur le pied des objets choisis, une vidéo se déclenche qui met en scène les deux potiers fictifs, qui défendent les qualités de leur objet respectif. Le ton est humoristique, sarcastique, avec le plus d’anecdotes et des attaques personnelles.
Après un échange d’une vingtaine de secondes, une question est posée pour demander l’avis du visiteur sur l’un des deux objets.
Le visiteur répond en soulevant l’objet de son choix ce qui déclenche une nouvelle réaction entre les deux potiers.
Les interactions sont différentes selon le choix des objets encastrés sur les socles.
museomix_j3-118museomix_j3-120museomix_j3-117
hackpad-com_kni2sbgawzy_p-685986_1479035228281_visuel

Proposer des connaissances de manière plus vivante, humoristique, légère. Casser avec les codes trop sérieux du musée, amener de la vie. Importance de l’accessibilité aux personnes malvoyantes et malentendantes, et de l’expérience sensible : d’où la volonté d’utiliser, en guise de « boutons », les céramiques elles-mêmes (reproductions) en les manipulant.

Le pied des céramiques est habillé d’aluminium, ainsi que les socles de réception présents sur la table. Les socles sont équipés de trois cercles concentriques, chacun correspondant au diamètre d’une des trois céramiques.
Une carte Makey Makey est programmée pour reconnaître différemment les trois répliques de céramiques. Un ordinateur interprète les informations de la carte Makey Makey afin de lancer un enregistrement audiovisuel différent selon l’association d’objet A, B, et C (A+B, A+C ou B+C).
Cette vidéo est affichée sur un écran LCD connecté à l’ordinateur. Cet écran est associé à une plaque de plexiglas selon la technique du pepper ghost.
Lorsque qu’une question est posée à l’utilisateur, il y répond en soulevant l’une des deux répliques. Ce signal est à nouveau reçu par la Makey Makey et interprétée par l’ordinateur qui lance la séquence vidéo prévue.
Les potiers en « pepper ghost » prennent place dans un décor réel de ring de boxe, placé derrière la plaque de plexiglas.

  • Vincent Le Herbe
  • Samuel Braikeh
  • Ombeline Jollivet
  • Elise Depat
  • Clémentine Pernot
  • Valentine Traverse
  • Hélène Degand

Les commentaire (1) ;

  1. Mithra [15-11-16]:

    Un bon projet, vraiment, simple et ludique, même si la réalisation ne l’est pas (simple).
    Dommage que les vidéos ne soient pas en ligne.
    Il mériterait d’être concrétisé !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

c32472de982948447693a1a1b22c3696BBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBB