ARTualité

PEOPLE MAKE MUSEUMS

À partir de l'actualité, inviter le visiteur à exprimer une critique sociale par la création d'une œuvre d'art populaire.

À la sortie de l’exposition Esprits libres, nous proposons au visiteur de s’intéresser à la critique sociale véhiculée par certains artistes dans leurs œuvres d’art populaire en créant une œuvre inspirée de l’actualité. Un écran présente la « Une » d’un quotidien.  L’œuvre réalisée, le visiteur l’installe ensuite sur un plateau pour être prise en photo.  Cette photographie est ensuite intégrée à une œuvre collective projetée dans le hall d’entrée du Musée en écho à la citation de Gauvreau : « Sachez qui vous êtes.  Apprenez à penser par vous-même. »

Notre terrain de jeu est l’exposition d’art populaire Esprits libres.  L’exposition présente des œuvres de Pierre Gauvreau ainsi que de certains artistes que ce dernier appréciait.   L’exposition met en lumière l’esprit libre qu’était Pierre Gauvreau,  artiste multidisciplinaire et signataire du Refus global et l’attachement qu’il avait pour ces artistes et cette forme d’art.  Ce fut une découverte pour plusieurs membres de notre équipe qui n’avaient pas été souvent mis en contact avec l’art populaire. 

Revenu en équipe pour créer notre projet, le défi s’est révélé de taille puisque cette forme d’art propose une liberté d’expression sans limite, sans contrainte et malgré tout difficile à définir. Nous avons su assez rapidement que l’on voulait faire interagir le visiteur par la création de sa propre œuvre d’art populaire et créer par la suite une œuvre collective.  Toutefois, le prétexte et la proposition au visiteur restait flou. Suite à notre rencontre avec les sages, nous avons décidé de faire une session de travail in situ dans la salle d’exposition.  In situ

Suite à cette session, nous avons constaté que les œuvres nous ayant plus particulièrement touchées exprimaient une critique sociale. Certains artistes ayant une démarche artistique en réaction avec leur vision de la société. Et de là est venue l’idée maîtresse de notre proposition aux visiteurs.

En résonance à l’exposition, nous avons voulu que le visiteur exprime lui aussi sa propre critique sociale, inspirée de l’actualité et qu’il expérimente l’art populaire en créant sa propre œuvre.

Comme la majorité des œuvres d’art populaire présentées dans la salle ont pris la forme de sculpture, nous avons décidé d’inviter les participants à réaliser une sculpture reflétant leur critique sociale faisant écho à l’actualité du jour. 

Sur une table à la sortie de la salle d’exposition, le visiteur est invité à s’asseoir à une table de création où est installé un écran présentant la « Une » d’un quotidien. Au-dessus de l’écran, nous avons mis l’essence de la phrase de Gauvreau « Pensez par vous-même » à laquelle nous ajoutons : « Réagissez! »  Des instructions permettent aux participants de comprendre la démarche artistique que nous leur proposons. Les participants ont à leur disposition de la pâte à modeler et autres éléments complémentaires comme des boulons, bouts de fils électriques et autres objets récupérés qui peuvent s’ajouter au matériau principal.

boite lumineuseLe créateur doit ensuite mettre son œuvre dans une boîte photographique pour la numériser.  Sa création d’art populaire s’ajoute ainsi à l’œuvre collective, diffusée dans le hall d’entrée sur un écran géant.

L’art populaire, une définition…

Les muséomixeurs: Josée-Anne Drolet (fabrication), Anouk Gingras (MCQ), Caroline Vincent (graphisme), Suzie Leroux (contenu), Claire Plourde (communication), Jean-Baptiste Laurent (codage), Marie-Claude Plasse (médiation) et notre facilitatrice Andrée Pelletier.

Les commentaires (3)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ffb02432814cdc609d54b15d51c29bb2VV