Pause divine

En adoptant notre "pause divine" vous ne resterez pas de marbre !

"Pause divine" est un dispositif de médiation interactif qui permet de découvrir l'univers des travaux d'Hercule en invitant le visiteur à adopter les poses herculéennes !

Les reliefs exposés au 1er étage du Musée Saint Raymond découvert à la villa de Chiragan, nous ont largement inspiré.  Cet espace est déjà correctement délimité avec les 8 bas reliefs et Maximien qui trône l’espace en faisant face aux bas reliefs.

cpvhqzxx

PROBLÉMATIQUE:

La problématique: cet espace n’est pas assez immersif, nous ne rentrons pas dans l’univers des 12 travaux et in fine, l’approche pédagogique et la captation peut être perdue par certain public (jeunes, familles surtout).

Cet espace n’est pas véritablement délimitée, on passe d’un espace à l’autre sans changement d’univers véritable.

Nous souhaitons faire en sorte que le visiteur rentre en contact avec les œuvres afin d’en retenir le contenu.

 

POURQUOI ?

Une phrase reflète bien notre intention « Vivre le savoir ensemble » ! Notre approche devra être innovante, ludique, immersive, collective, participative et originale pour créer la surprise auprès du public!

COMMENT ?

Le jeu car l’appropriation se fait plus facilement par ce biais-là et aussi car les 12 travaux s’y référent bien. Nos références : le selfie, Pokemon Go… Des choses assez à la mode qui nous ont inspirés.

PRINCIPE DE JEU :

A l’aide des bas reliefs, le visiteur est invité à reproduire les poses herculéenne pour combattre les monstres.

dsc_1707

SCÉNARIO DE MÉDIATION :

L’espace est scénographié comme un parcours avec différentes étapes.

Départ à l’entrée de l’espace : Une douche sonore (en carton à hauteur humaine) avec un audio. Notre expert contenu a enregistré l’histoire de Maximien et le principe du jeu.

De là, le visiteur est invité à se rendre devant la statue de Maximien (un marquage au sol permet de se repérer). Un cartel sur la statue de Maximien explique les règles au visiteur. En effet, Maximien demande au public de choisir le monstre qu’il souhaite combattre. Le visiteur est orienté vers les bas reliefs (marquage au sol d’empreintes d’animaux = stickers à la découpe vinyle).

img_1372

Le visiteur regarde le bas relief, un cartel donne des explications supplémentaires sur le monstre (fiche d’identité du monstre).

 

img_1429 img_1430

Puis le visiteur est invité à se rendre face à la statue de Maximien et au caisson dans lequel se situe la webcam et l’écran pour reproduire qu’il a visualiser. Nous avons conçu des déguisements pour immerger davantage les visiteurs dans la mythologie.

img_1488

img_1492

Dans l’idée, nous avions conçu une application avec la webcam qui délimiter une forme de corps qui correspondait à celle de la bonne posture. Le visiteur aurait dû se placer face à la webcam pour tenter de se positionner dans les marques de la bonne posture d’Hercule en se regardant dans l’écran. Si il réussissait, un gif de monstre qui meurt apparaissait.

img_1424

 

Fin de parcours : Nous remettions un badge collector correspondant au monstre qu’il venait de tuer.

Le principe de gamification est important puisque l’idée finale est de pouvoir faire gagner le maximum de badge pour en constituer une collection.

img_1515

Nous n’avons pas réussi à finir le code pour la mise en place de l’application. Nous avons donc décidé de mettre une simple webcam pour prendre des selfies.

 

Matériel technique :

Une douche sonore

Un PC- Un écran

Une webcam

Matériel physique :

Une arche pour la douche à taille humaine en carton

Un caisson pour l’écran et la webcam en bois

Stickers en vinyle > Découpe vinyle

Peluches

Cartel en plexi > Découpe laser

Cartons, papiers, etc.

Son :

Un enregistrement audio avec fond musicale pour la douche sonore

Bruitage de monstres

Graphisme :
picto-hydre-vecto

picto-sanglier-vecto

Beaucoup de visiteur ont semblé aimé se prendre en photo en mode selfie. Surtout les enfants. Mais nous nous sommes rendu compte que la médiation humaine avait toute son importance. En effet, notre expert contenu a réussi à tenir le public en haleine en racontant toute l’histoire des travaux d’Hercule. Rien ne vaut la médiation humaine donc.


L’affluence a également posé quelques problèmes concernant la signalétique du parcours. Au final, les visiteurs passaient par la douche et se dirigeaient directement devant la webcam pour prendre les selfies.

Mais d’une manière générale, les visiteurs trouvaient l’idée intéressante et ludique.

img_1486

L’Hydre de Saint Raymond possède 7 têtes pensantes et ingénieuses !!

Page Facebook « Pause Divine » et Chaîne YouTube de L’Hydre de Saint-Raymond 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *