Le laboratoire expérimental de la matière

People Make Museums

hackpad-com_annenwyv5yn_p-685986_1479028154919_scenario-visuel-boites
Le visiteur arrive dans le musée de la céramique de Lezoux, il est invité à venir découvrir notre prototype dans une première salle à travers une vidéo introductive lui expliquant l’expérience qu’il s’apprête à vivre. 
>>> Nous sommes en l’an 3961 après l’apocalypse, l’humanité a perdu ses savoirs universels dont la céramique, quelle triste nouvelle. Nous sommes donc dans une sorte de préhistoire du futur où tout est à réinventer ! Mais heureusement, quelques échantillons de matière de l’ancien monde ont été précieusement conservées par l’intelligence artificielle EZ349 dans son laboratoire expérimental.  
Le visiteur enfile une blouse de chimiste et rentre dans le fameux laboratoire blanc de l’Intelligence Artificielle EZ349, il y découvrir douze boites blanches de différentes formes ainsi que des boutons reliés à un écran central. Il est alors invité à créer de nouveaux matériaux en introduisant ses mains dans les boites, sans voir ce qu’il y a . De là, il va donc toucher différentes matières avec des textures très diverses allant du gluant au rugueux. Il pourra en sélectionner deux pour ensuite les assembler (quatre assemblage différents : mélanger/tresser/cuir/geler). 
La voix de l’Intelligence Artificielle EZ349 résonne et commente les mouvements du visiteur en lui indiquant ce qu’il se passe, ce qu’il touche et quelle matière il est en train de produire.
Les mixtures crées sont directement projeté à l’écran et peuvent être enregistrées par la suite.
L’expérience finie, le visiteur rend sa blouse et peut aller se laver les mains. 
L’objectif principal de ce prototype est de toucher différentes matières (rugueuse, liquide, visqueuse…), de les expérimenter en les mélangeant de façon hasardeuse pour créer une matière inconnue. L’idée est de comprendre ce qu’il se produit lorsqu’on mélange, tisse, cuit ou gèle deux matières différentes. 
Dans ce dispositif de boites à l’aveugle, nous avons souhaité favoriser le fait que le visiteur puisse expérimenter, toucher, triturer la matière afin de développer ses sens. Un lien fort avec le numérique est présent puisqu’il permet de générer artificiellement la création de matières. 
>> Aide à la médiation : 
Accentuer le côté sensoriel si le numérique ne fonctionne pas correctement. 
Mettre des mots, des sensations, des émotions sur les matières que le visiteur touche. Essayer de faire travailler l’imaginaire, en inventant à quoi pourrait servir les matières crées. 
  • capteur de lumière
  • arduino 
  • raspberry 
  • angularjs

hackpad-com_annenwyv5yn_p-685986_1479025719689_img_4553

  • Damien Petermann – expert contenus
  • Pierre-Nicolas Mougel – codeur
  • Pierre-Olivier Dosquet – artiste
  • Margaux Chastenet – graphiste
  • Maëlle Turlin – médiation
  • Pauline Dilon – communicante

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ce85edfbc0fe9873d3b22ad8d8d1b1e7hhhhhhhhhhhhhhhh