Flashback

Souvenirs olfactifs au MIP

Mettre une emphase sur la mémoire olfactive et agrémenter le parcours olfactif existant d’un dispositif interactif pour le visiteur. Inviter le visiteur à re-sentir des émotions et des souvenirs grâce à sa mémoire olfactive.

Le visiteur va pouvoir tester sa mémoire olfactive en sentant une odeur proposée.

Cette odeur va stimuler sa mémoire olfactive. Le visiteur est invité à partager le souvenir qui a resurgi en sentant le parfum. Il peut saisir son anecdote sur la table tactile en la localisant géographiquement. Son souvenir s’affiche sur une cartographie olfactive. Les visiteurs pourront trier les souvenirs partagés par parfum, lieu ou encore qualification du souvenir.  

image11

“Les parfums mais aussi…”. Ce thème nous a amené à approfondir l’aspect émotionnel des odeurs.

A la suite d’une première visite du musée, quelque chose semblait nous manquer. En regard des apports historiques et scientifiques nous avons eu envie de proposer une expérience sensitive. Très vite l’équipe est tombée d’accord sur le principe d’un prototype qui laisserait place à un moment plus poétique en fin de visite. Une manière de casser une certaine vision du parfum “de luxe” souvent inaccessible. Mais aussi de permettre en fin de parcours de placer le visiteur dans un temps de partage sur des émotions liées plus largement aux odeurs. Nous avons voulu mettre une emphase sur la mémoire olfactive et agrémenter le parcours  olfactif existant d’un dispositif interactif pour le visiteur.

L’objectif est  multiple. C’est à la fois une manière de montrer l’importance de la mémoire olfactive, de faire l’expérience de retrouver un souvenir en lien avec une odeur puis de le partager. La carte intéractive situe les souvenirs et s’accompagne de filtre de recherche pour inciter le visiteur à découvrir et confronter ce que peut lui évoquer une odeur.

Le projet intitulé “Flashback” s’adresse à tous les visiteurs du MIP. Petit et grand sont invités à tenter l’expérience.

Lors d’une première phase du projet, nous étions partis sur une nouvelle manière de partager un souvenir avec un ami, un proche. Un parfum évoquant un souvenir est choisi par le visiteur et encapsulé sur une carte postale. Celle-ci est envoyée à une personne de son entourage afin de partager le souvenir que lui évoque ce parfum. Nous avons laissé ce projet de côté suite à des difficultés techniques mais aussi pour proposer un espace d’interaction au sein même du musée. Le souvenir est désormais anonyme et partagé avec tous. L’application Flashback devient alors une collection de différentes mémoires sur des mêmes odeurs.

image08

Flashback propose au visiteur une expérimentation qui lui fasse resurgir un souvenir, une émotion en sentant une des odeurs proposées. Il est invité à partager sur la table tactile l’anecdote que sa mémoire olfactive a permis de faire resurgir. Le visiteur pourra aussi localiser géographiquement son souvenir et le qualifier (positif, négatif, neutre).  Les témoignages seront visualisés sur une cartographie « carte olfactive » qui affichera les souvenirs que ces odeurs ont suscité chez les visiteurs.

image12  image13  image14

La borne olfactive

Création d’un module aérien portatif en bois. Utilisation de contre plaqué. Peinture acrylique bleu nuit pour la finition. 4 Suspensions en fil perlon sont fixées sur le module. Accrochage à la trame métallique. Création de 3 ouvertures dans le module pour accueillir les diffuseurs d’odeurs. A noter que les compositions des 3 odeurs ne sont pas affichées sur la borne pour laisser le champ libre à la complète interprétation du visiteur – il ne les découvre qu’une fois son souvenir enregistré dans le dispositif flashback.

Les parfums

Il a été demandé aux parfumeurs de nous fournir des odeurs pour la borne olfactive:

  • 2 odeurs naturelles Vanille (Vanille Bourbon) et Encens (Oliban)
  • 1 odeur synthétique Amende amère (Aldehyde benzoique)

L’application

Des écrans mockups de l’application de saisie des souvenirs ont été créés sur illustrator. Ils n’ont finalement pas été développés ou incorporés dans une version prototype sur tablette mais peuvent servir de base à un développement ultérieur du dispositif flashback – l’idée étant de pouvoir proposer au visiteur de raconter un souvenir pour chaque borne olfactive du musée, et donc de diffuser l’application sur leurs smartphones ou en distribuant des tablettes à l’entrée.

image15

La table interactive

Le bandeau gauche de la table reprend les principes clefs de l’application : choix d’une borne, zone de saisie de son souvenir (texte, photo, micro…) et découverte de la composition de l’odeur une fois le souvenir enregistré.

La partie de droite (70% de la surface) se compose d’une grande carte interactive (basée sur google map) où l’ensemble des souvenirs s’affichent en losanges colorés. Des filtres de recherche permettent d’explorer cette constellation de souvenirs :

  • par le numéro de borne olfactive (ainsi, le visiteur peut choisir de n’afficher que les souvenirs liés à la borne olfactive “Re-sentir” n°2)
  • par la qualification du souvenir (il en existe 3 : souvenir positif, souvenir négatif, souvenir neutre)

Une exploration manuelle est également possible, en zoomant ou reculant avec ses doigts sur la carte directement pour se focaliser sur certaines parties du monde

image10

L’identité visuelle

L’identité visuelle de FlashBack reprend les codes du musée international de la parfumerie (typographies, carrés colorés) en les détournant à son compte : le principe de losange est ainsi central et constitue la base de chacun des éléments-clefs : pictos, point sur la carte interactive, etc.

Un logotype spécifique a été proposé : une image de flèche de la droite vers la gauche (dans le sens inverse de la lecture occidentale donc) symbolise le retour en arrière que le principe de flash back sous-tend et est inséré dans le nom du dispositif.

3 couleurs sont utilisées en deux nuances (100% et 30%) :

  • un bleu assez pâle
  • un vert
  • un rouge

Soutenues par 2 couleurs supports :

  • un gris noir coloré (fonds)
  • du blanc (textes principalement)

Après avoir reçu les visiteurs, les retours ont été positifs. Les visiteurs se sont pris au jeu.
Certains ont aimé le fait du “retour sur soi”. Ils ont trouvé le prototype facile d’utilisation. D’autres ont évoqué que ce serait bien que la saisie soit sur smartphone afin que ce soit plus personnel.

Evolution possible de la qualification du témoignage: âge, origine du contributeur, ….

15039582_1280981778610430_1424899120771723843_o

Gaby BOLIVAR, Développement
Lucie METOIS, Fabrication
Aurélien BEGUET, Facilitation
Amandine PARLANGE, Contenu
Lucile ERBS, Graphisme
Maud BOISROBERT, Médiation et usages
Catherine PITTAVINO, Communication

image09

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *