Flaconator

Découvrez les parfums d'hier et concevez celui de demain

Le projet Flaconator propose de découvrir l’évolution des flacons au cours des époques, de l’Antiquité, en passant par le Moyen âge, la Renaissance, le XIXe siècle et la période Moderne/contemporaine. Puis de réaliser son propre flacon en fonction du nom du parfum, de sa personnalité et de l’évolution des matériaux. #flaconator @flaconception

Une expérience en 2 temps :

image19

  1. TIMELINE

Tandis qu’il explore la salle ligne de vie et design (22), le visiteur découvre l’évolution du design des flacons aux cours des âges par le biais d’une projection vidéo. 5 morphings définissent un modèle type de flacons moyen pour chaque époque : Antiquité, Moyen âge, Renaissance, XIXe siècle, période Moderne/contemporaine.

flacons_moyen-_moyenage    20161113_134532

Morphing de flacon moyen du Moyen-âge

  1. GÉNÉRATEUR

Il arrive ensuite face au « GENERATOR », machine qui va lui permettre de créer son propre flacon de parfum.

image15

Pour ce faire il répond à une série de questions l’amenant à envisager les rapports entre design et :

  • Nom du parfum

image03

  • Personnalité

flaconator_interfaces

  • Et matériaux

image09

  • Et enfin :

flaconator_interfaces

Pour choisir ses matériaux, l’utilisateur peut se référer aux éléments et flacons placés dans la matériathèque, en haut du FLACONATOR. Il peut les toucher.

image09

Son flacon créé, il l’imprime sur un ticket de musée (biodégradable si possible). Dans l’idéal il peut récupérer le fichier 3D pour le sortir dans un FabLab ou depuis n’importe quelle imprimante 3D. L’impression 3D est encore trop lente pour permettre d’imprimer directement son flacon en 3D.

Puis, il a le choix. Il peut repartir avec, en faire don à la galerie, partager sa création sur les réseaux sociaux ou rejouer.

Ce n’est pas inclus dans le prototype, mais le projet trouve une extension sur le web. L’internaute, tranquillement installé sur son canapé avec sa tablette ou à son bureau peut consulter une galerie avec les 5 morphings cliquables et enrichis, puis générer son flacon selon le même principe qu’au musée. Sa création est ensuite directement reversée vers une galerie instagram, imprimable en 3D et partageable sur les réseaux sociaux.

Les problématiques à l’origine du projet sont celles de l’emballage du parfum : Innovations, nouveaux matériaux du designer. Comment les faire découvrir au visiteur ? Quel rôle pour le flacon ?

Dès le départ, l’équipe a cherché à penser un dispositif à la fois ludique, permettant au visiteur d’être acteur de sa découverte, mais aussi à aborder le design de flacon en termes de création et d’histoire.

image20

Réflexion/conception

Le projet actuel est issue de notre 1ère idée. Nous nous sommes posés la question du dosage entre contenu didactique et jeu. Toutefois, en cours de route, nous avons eu un doute sur la seconde partie du dispositif et avions décidé de l’alléger. Pour générer le flacon, l’utilisateur ne répondait plus aux questions sur la personnalité et les matériaux, mais entrait uniquement un nom.

Après réflexion, nous sommes revenus à notre 1ère idée, nous apercevant qu’on perdait en contenu. On avait envie que le dispositif aborde la question cruciale des matériaux parce qu’elle est très liée à l’innovation du design de flacons. On l’a même renforcée en ajoutant des matériaux (céramique, bois, polymère, cristal, céramique, verre et métal) et des flacons en inox, verre et plastique à toucher sur le FLACONATOR.

Un blocage

2e jour, côté développement, on n’arrivait pas à obtenir une impression 3D avec Processing (logiciel de programmation visuelle).

Pour le prototype, nous avons donc décidé de créer une banque existante de flaconS 3D pour ne pas passer par Processing. C’est plus long, mais transparent pour l’utilisateur. Le génératif reste la méthode du projet à terme.

Public cible

Notre projet se destine au public le plus large possible en situation de visite au musée, mais également aux internautes, favorisant ainsi l’accès au public empêché. Ainsi, même si le prototype ne l’inclus pas, il se décline en ligne sur le web.

En pensant au public déficient visuel, nous avons tenté d’ajouter des plaquettes en braille sur le FLACONATOR au nom des matériaux à toucher. Elles ne sont actuellement pas assemblées sur le prototype en raison de difficultés rencontrées pendant la fabrication.

Enfin, le prototype est en français, mais on envisage une version multilingue.

  • Banque d’images de flacons du musée
  • Logiciels de création : Photoshop, Illustrator, In Design, Première, After Effect
  • Processing
  • Html/Javascript/CSS
  • Borne en métal
  • Rétroprojecteur + ordinateur
  • Imprimante à ticket
  • Écran tactile
  • Matériaux fournis par le guichet des savoirs : céramique, bois, polymère, cristal, céramique, verre et métal
  • Flacons fournis par le service conservation du musée en verre, inox et plastique

“C’est facile et amusant” (jeune visiteuse de 11 ans)

“On est emballé” (visiteur adulte, homme)

 

image14

Les points forts :

  • le prototype semble fonctionner
  • la timeline impacte visuellement et entre en résonance avec la scénographie du musée
  • le public trouve le dispositif créatif et aime l’aspect interactif

Les retours constructifs :

  • Les adultes ont envie de plus de questions, de pouvoir personnaliser encore plus leurs flacons
  • Les questions sont peut-être peu trop compliquées pour les plus jeunes (certaines personnalités sont difficiles à appréhender, les matériaux pourraient leur être simplifiés).

Suggestion : pourquoi pas 2 entrées, 1 adulte et 1 jeune public ?

Arthur Baude, artiste & makeur
Ophélie Battaglia, UX/UI Design
Aurélie Orset, développement
Mathilde Castel, expertise contenu
Tiphanie Caillat Kuster, médiation culturelle
Nadia Chouchane, facilitatrice
Myriam Gaufichon, communication

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

20f1e3fba9138e4c7b485847295aba6dlllllllllllllllllllllllllll