CHAUX MUST GO ON !

Valoriser l'expérience visiteur du four à chaux à travers un dispositif interactif et lumineux

Le dispositif "Chaux must go on" de l'équipe "Archi-Chaux" propose d'éclairer, dans tous le sens du terme, le four à chaux du Musée Saint-Raymond. L'intention est de révéler la valeur historique et muséale du lieu, ainsi que du four lui-même, en apportant un éclairage physique et didactique.

En descendant au sous-sol, le visiteur est orienté par un premier élément de signalétique annonçant la Nécropole et le four à chaux. Le graphisme est inspiré des émoticons utilisées sur les réseaux sociaux.
Sur le premier palier, il aperçoit une signalétique et un dispositif de signalement de la lucarne. Devant cette lucarne, il peut manipuler le dispositif et découvrir le four en révèlant le point de vue, global – le panorama- sur la salle.
Il descend les escaliers, retrouve une nouvelle fois des éléments des signalétiques précisant l’intérêt de la salle.
En allant sur la droite, le visiteur peut activer deux dispositifs présentés en un seul bloc de bois à même la rambarde:
. Une interface utilisateur basée sur une tablette permettant d’éclairer le four, le sarcophage et le mur et d’apporter des éléments de contenus (textes, images).
. Un dispositif explicatif dédié au four à chaux

Voir la vidéo de l’utilisation du dispositif: https://twitter.com/museomixmidipy/status/797824567771353088

L’équipe Archi-Chaux, s’est constituée autour d’Anna, qui été marquée par le caractère authentique et exceptionnel d’un lieu non valorisé dans le musée. Nous avons décidé de prendre le temps d’explorer toutes les phases de ce lieu, et de prendre en compte toutes les dimensions en suivant une démarche scientifique d’observation. Et c’est bien d’observation et de perception que nous avons parlé dans un premier temps, celui du four à chaux. Comment faire pour arrêter les visiteurs dans la salle ? Comment faire pour révéler ce petit trésor simple en apparence et si riche pour le musée et son histoire ? Nous avons répondu en travaillant l’éclairage et l’ergonomie de l’expérience visiteur.

Nous aurions aimé publier du contenu sur le plafond du four mais cela était impossible.
Nous n’avons pas exploité l’aspect recyclage que proposait la fonction du four.
Par ailleurs, nous n’avons pas exploité non plus le potentiel narratif autour des questions que peut se poser le public dans la salle: mais de quoi s’agit-il? Pour capter un public plus large, il est possible de faire appel à des récits contemporains. Voir par exemple: https://twitter.com/jandcom/status/797807649341456387

On peut ainsi maquiller le dispositif selon une ambiance renouvelable: Ceci n’est pas un tableau de contrôle de Star Trek, Ceci n’est pas la table de mixage d’un paléo-dancefloor, etc…

L’équipe Archi-Chaux a décidé d’éclairer, dans tous le sens du terme, le four à chaux du Musée Saint-Raymond. Afin d’explorer toutes les dimensions du lieu et des objets, l’équipe a mis en place deux dispositifs et une signalétique adaptée à la discrétion de la salle.

Le premier prototype, situé dans un escalier, consiste en un panneau de bois (180 x 900) pivotant, accroché au mur par une charnière.

Le deuxième prototype est un ensemble de deux dispositifs intégrés dans une structure en bois globale (980 x 300 x 110) rivée à une rambarde dans la salle et trois projecteurs.

. Une interface numérique (tablette Surface 27.5 x 17.3) insérée dans la structure de bois qui affiche des images et du texte selon les interactions avec le visiteur qui utilise la tablette.

. Une interface physique composée de petits panneaux de bois, coulissant à la main dans la structure globale et qui affichent images et textes relatifs au fonctionnement du four à chaux, auxquels se rajoute un tiroir rotatif en plexiglas contenant de la chaux.

. Trois projecteurs LED PST-15W connectés à la tablette qui éclairent des parties précises de la salle selon les actions déclenchées avec le public.

Tablette Surface
USB DMX
Trois projecteurs LED PST-15W
Bois
Plexiglas
Métal
Vinyl rouge

 

Comment présenter la team Archi-Chaux ? Un collectif de laborantins ! Surtout une équipe studieuse qui a su travailler en toute convivialité, animée par un souci scientifique permanent :

. Anna, médiatrice qui a porté l’idée initiale du projet tout au long du museomix.
. Lucile, archéologue, a apporté toute sa rigueur scientifique pour la production du contenu.
. Loïc, graphiste, est intervenu sur tous les supports du dispositif en faisant basculer le four à chaux dans une autre dimension
. Benjamin, développeur, connaissait la problématique de la projection lumineuse sur le bout des doigts. Il n’a pas été déçu, il a fallu tout recommencer, avec succès !
. Oïhan, codeur, acteur de cinéma (parcours visiteur) et Bayonnais sans qui toute cette aventure n’aurait pas été la même.
. Valentin, maker, a modélisé des objets simples et efficaces qui traduisent parfaitement l’esprit du projet.
. Julien, communiquant, a su trouver les mots au moment de trinquer.

 

Vous trouverez toutes les infos et documents sur le projet sur la page Facebook Team Archichaux  https://m.facebook.com/Team-Archichaux-677556582369478/ et la page YouTube du même nom.

Lire aussi le hashtag #archichaux et #teamarchichaux sur Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *