VOYAGER LEGER

Si Fernand Léger avait été un artiste du XXIème siècle, qu’aurait-il eu envi de faire vivre aux publics des musées ? Il s’agit de proposer une expérience inédite où le visiteur devient acteur de l’œuvre de Fernand Léger. Les codes picturaux sont revisités pour surprendre le spectateur. Tout en respectant le langage graphique de l’artiste, son concept du corps en mouvement, la représentation ambigüe des volumes, l’ambiance qui se dégage de ses toiles, le visiteur/acteur vit une expérience sensorielle unique. Par le toucher, la vue, et l’audition, il pénètre en semi immersion dans un mashup de deux œuvres choisies pour l’occasion : Les constructeurs (1950) et La partie de campagne (1954 - Etat définitif).

Scénario utilisateur

Bernardo a entendu parler de la formidable expérience qui lui a été proposée par le Musée Fernand Léger.

Après s’être rendu à Biot, charmante ville de la côte d’Azur, il découvre cet écrin de verdure, de mosaïques et de céramiques, il est agréablement surpris par la gratuité du musée et laisse ses effets personnels au vestiaire (moyennant 50 cents).

S’étant délesté de ce tribu, il peut enfin s’adonner à cette expérience dont il a entendu parler.

Après une entrée en matière initiatique, il déboule dans le corner « Voyager Léger » et s’interroge.

Qu’attend-on de moi ? Que dois-je faire ?

Pour l’inviter à rentrer DANS l’œuvre, il comprend qu’il doit faire le premier pas. Entrer dans le cadre et s’approcher du but.

On l’invite à fouler le sol du tableau. L’œuvre interagit déjà avec lui car le gazon lui chatouille les pieds, l’acier lui refroidit les orteils.

Au fur et à mesure qu’il évolue vers le fond de la pièce, l’œuvre projetée face à lui déambule, s’anime, prend vie.

Grâce à un procédé technologique digne du XXIème siècle, son mouvement est dorénavant celui du tableau. Submergé par des sons industriels, d’éléments naturels, il fait partie de l’œuvre.

Il passe de l’autre côté du miroir… Alice, où es-tu ?

 

Objectifs

Pour Voyager Léger:

Au départ, nous avons décidé de déstructurer l’oeuvre de Léger et de faire un voyage au coeur de l’oeuvre.

Les moyens technologiques du XXI ème siècle permettent de faire participer le visiteur à l’oeuvre. Grâce à un système de capteur (kinect) le voyageur pénètre l’oeuvre en y rentrant (cadre). Ensuite, se proposent à lui deux chemins “béton ou gazon”.
S’il marche sur le béton/Acier l’oeuvre Les Constructeurs apparaît, s’il marche sur le gazon l’oeuvre “La Partie de Campagne, Etat définitif” apparaît.
En évoluant sur le sol choisi, le visiteur découvre l’oeuvre qui se déstructure et il a l’impression de voyager à l’intérieur.
les graphistes ont travaillé à détourer les deux oeuvres, elles sont ensuite intégrées dans un logiciel 3D

Dispositif tous publics qui peut être adapté à des personnes en situation de handicap.

Outils et techniques

  • gazon
  • plaque pour béton/acier
  • rétroprojecteur
  • dispositif d’accrochage du rétroprojecteur
  • cadre dorure
  • kinect
  • câbles… fils dont je ne connais pas le nom
  • tablettes graphiques
  • logiciel 3D

L'équipe

Damien – MAKER, Sébastien – DÉVELOPPEUR, Jeanne – ÉDITION DE CONTENU, Ludivine – COMMUNICATION
Marie – GRAPHISTE / WEBDESIGN, Céline – GRAPHISTE/WEBDESIGN, Thibault – MÉDIATION, Fanny – FACILITATRICE