FACE-LOOK

Oeuvres après œuvres, Fernand Léger évolue dans sa manière de peindre les visages et les corps. Ce thème est néanmoins peu abordé au Musée. Avec le projet FACE-LOOK, l'équipe des Blue Birds y remédie !  Où sont-elles, ces figures Léger-es ? Disparaissent-elles et apparaissent-elles à leur bon goût des cadres accrochés aux murs blancs ? Nous proposons aux visiteurs de se transformer en chasseurs de têtes et de rechercher les visages qui parcourent les peintures dans les salles du musée : hiératiques ou mouvants, colorés ou minéraux... Redonnez leur tête à ces corps invisibles et ils vous délivreront peut-être les secrets de leur conception !

Scénario utilisateur

Le visiteur accède via une tablette numérique remise à l’entrée du musée à un jeu de chasse aux trésors via une application : on l’invite à retrouver un premier visage dans les salles du rez-de-chaussée – une fois ce premier visage retrouvé, le second sera proposé, puis un troisième à l’étage…

Les œuvres choisies valorisent la diversité des manière de représenter les figures chez Léger : L’esquisse pour la femme en bleue, La baigneuse, Visage à la main sur fond rouge, Les quatre cyclistes.

La technique utilisée pour cette chasse aux trésors est celle de la reconnaissance de formes : le visiteur superpose les formes des visages présentées dans l’application sur l’oeuvre accrochée au mur. Une fois la reconnaissance établie, une piste audio se met en route : en quelques phrases, le personnage explique les secrets de sa conception, les particularités du style de Léger sur son corps.

Le visiteur part à la recherche du deuxième visage…

Une fois la chasse aux visages complètes, le visiteur a l’occasion de superposer in real life un visage Léger sur son propre visage. Il joue ainsi le rôle de ces personnages sortis des tableaux pour une photo !

Objectifs

Le terrain de recherche des Blue Birds, au début, c’était les lettres et les mots de Léger…

Eh bien on a discuté, beaucoup, on s’est disputés, aussi, on a débattu (sans se battre) et les mots se sont effacés pour laisser place aux visages…
L’idée d’un parcours était apparue très vite et nous avons choisi celui des visages parce que les œuvres du premier étage proches de nos espaces de travail comptaient de nombreuses figures humaines (#hasard) ! Ce thème a tout de suite interpellé la directrice du musée car il n’est pas traité dans la présentation actuelle des collections, jugé comme trop « compliqué ».

Notre développeur Romain a très rapidement eu l’idée de la technique numérique : la reconnaissance des formes.
Et nous voilà partis dans les salles du musée pour sélectionner des personnages dans les œuvres, au fablab pour dessiner et croquer plein de visages, devant les écrans pour codercodercoder, le téléphone intelligent à la main pour twitter, photographier, filmer…

 

 

Outils et techniques

  • Papier / cartons / feutres / super designeuse
  • Supers conservatrices pour nous aider à sélectionner les figures et les tableaux proposés dans l’application : L’esquisse pour la femme en bleue, La baigneuse, Visage à la main sur fond rouge, Les quatre cyclistes
  • Des voix et un endroit calme pour enregistrer les textes des personnages
  • EMACS – éditeur de texte
  • Tablettes pour les visiteurs

L'équipe

               

Romain Lendrevie | OISEAU DÉVELOPPEUR, Rémi Galvan | OISEAU DOCUMENTALISTE, Laura Abbadie | OISEAU DOCUMENTALISTE
Elena Domenichini | UCCELLO GRAFICO, Francesca Coronella | UCCELLO MEDIATORE, Charline Bruno | OISEAU COMMUNIQUANTE
Caterina Ippolito | UCCELLO MAKEUR, Amélie Puget | OISEAU FACILITATRICE